• Date du vol : 2014
  • Durée du vol : 1 heure / Type du vol : Test / Numéro du vol : KE933 / Appareil : B777-300ER / Immatriculation : HL7784

Tout a commencé par la lecture d’un tweet de l’excellent site Airline Route annonçant le changement d’appareil (B747 au lieu du B777) temporaire sur la ligne, Seoul Incheon – Vienne – Zurich – Seoul Incheon. J’ai donc découvert l’existence de cette ligne un peu particulière de Korean Air qui effectue 2 destinations européennes avec le même équipement. Après une courte recherche je trouve cet article sur le site Airliners.net qui motiva définitivement mon souhait de tester ce vol.

Il est à noter qu’il était impossible de réserver le vol sur le site officiel et cela m’a été confirmé par mail avec une réponse extrêmement rapide de Korean Air. Je suis donc passé par une agence de voyages de la place.

Le segment s’effectuera en Boeing 777, dans sa version 300ER que je n’avais encore jamais pris, donc pas mal de premières pour ce flight report. Bonne lecture !

Pour commencer, il fallait relier Genève à Vienne pour une modique somme (CHF 231.75). Brussels Airlines en passant bien entendu par Bruxelles s’en est chargé avec efficacité. Pour le retour de Zürich sur Genève, une action de Miles and More à 12’000 miles a réglé l’affaire.

A peine arrivé à Vienne, je me dirige vers le transit qui malgré tout me fait sortir comme les autres passagers en destination finale (soit parce que je suis arrivé avec une compagnie Star Alliance pour prendre une de Skyteam, soit à cause des travaux  en cours ou alors je me suis perdu !). Peu importe, je devais de toute façon passer par le guichet web check-in ayant fait ce dernier sur internet. Aucun passager aux guichets, je vais vers le plus proche, qui est celui dédié à la classe economy. On me délivre la carte d’embarquement sur du papier economy malgré ma réservation en business, ce qui m’importe peu, mais cela aura son importance plu tard…

Je me dirige vers la porte d’embarquement D23 et afin de me ravitailler, fais un stop pour voir ce que vaut le Jet Lounge sur la gauche avant le contrôle des passeports et des x-rays (situation assez rare il me semble puisque tout est inversé).

L’entrée se complique lorsque l’on me demande le voucher que je n’ai pas reçu au guichet et qu’en plus il est mentionné en gros sur la carte d’embarquement « economy ». J’explique que je voyage en business mais que j’ai procédé au check-in au premier guichet disponible, à savoir, « economy ». Ni une, ni deux, elle appelle Korean Air et me passe le téléphone afin que j’explique la situation (à nouveau, tout s’inverse !). Korean Air étant quand même plus dégourdi, s’excuse et me fais repasser l’appareil pour me donner l’accès. Le salon en soi n’est pas extraordinaire, mais j’aurais certainement dû aller au second un peu plus loin sur la droite qui doit avoir la vue sur le tarmac (Air Lounge).

Peu de temps après, il est déjà l’heure d’aller embarquer et donc de passer le contrôle des passeports, puis d’arriver dans la zone D avec ses x-rays individuels à chaque porte d’embarquement !

Une fois mon passeport contrôlé une seconde fois avec comparaison du nom sur la liste des passagers je patiente quelques minutes avant d’être appelé par une agente de Korean Air qui me tend une nouvelle carte d’embarquement avec mention business et le fameux voucher pour le salon. Se sentant quelque peu gênée, elle ne me remet que la nouvelle carte d’accès à bord avec un sourire en guise d’excuse. Là, je me dis, serviable à l’extrême, le vol va être très appréciable…

Je ne me suis pas trompé et quel plaisir d’être choyé comme je l’ai été. Une certaine impression qu’il y a une hôtesse par passager dans cette Prestige class. Situé au siège 8J, je suis dans la première cabine des deux au calme (2 rangées, plus 6 après le galley), juste attenante à la First class (2 rangées).

Très vite le roulage s’effectue pour nous aligner en piste 16 et nous envoler en direction de Zurich. Bien entendu vol très (trop) court. A peine ses 14 roues arrachées de l’Autriche, que le léger repas est servi au plateau et sans trolley. Je déguste, assis très confortablement. Quelques photos après, je demande si je peux faire quelques achats en duty free ce qui normalement ne se fait pas entre Vienne et Zurich, mais après, sur la traversée Zurich à Séoul. La flight attendant va se renseigner et revient 5 minutes plus tard. Elle s’excuse beaucoup pour l’attente (!) et m’annonce que c’est en ordre, je peux choisir ce que je souhaite.

Les emplettes effectuées, il est temps de rejoindre le plancher des vaches suisses, accompagné d’un superbe coucher de soleil entrecoupé par un certain nombre de nuages. Le gros-porteur se pose « silencieusement » en piste 14. Je suis le seul à rejoindre le transit (à la surprise de l’immigration), les autres passagers sont embêtés à descendre de l’appareil et à repasser des x-rays (!?) avant de repartir pour Séoul.

C’est déjà fini, il me tarde de repartir…

En résumé, un vol magnifique, avec un produit de très grande qualité et un service 5*, sans faille et plein de petites attentions durant le voyage, malgré un vol saut de puce et ce pour un pas si mauvais prix comparativement aux tarifs one way en vigueur sur cette ligne avec la concurrence et en court-courrier.

Bonus photos !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

www.koreanair.com

www.viennaairport.com

www.aeroport-de-zurich.com