• Date des vols : 2014
  • Durée des vols : Environ 1 heure / Type des vols : Escapade / Numéros des vols : KU176 – KU175 / Immatriculations : 9K-ANC / 9K-AME / Appareils : A340-313 / A300-605R
  • Le but initial était de tester la compagnie LAN Airlines et plus particulièrement son nouvel oiseau, le 787 sur le segment Francfort-Madrid. Malheureusement le vol a été annulé le matin même avec à la clef un service à la clientèle médiocre, pour ne pas dire plus (plus de 30 jours après, toujours pas de remboursement!).

Quoi qu’il en soit, pour rejoindre Francfort, quoi de mieux que vivre l’expérience Kuwait Airways. Et pour le retour, puisque il fallait revenir de Francfort et non plus Madrid, j’ai mis en suspend mon vol Swiss prévu par un nouveau vol Kuwait Airways étant donné les prix exorbitants de Lufthansa sur ce trajet en aller simple qui plus est (toutes classes confondues). A noter que même s’il n’a pas été possible de changer le vol Swiss Madrid-Genève par un Francfort-Genève, la hotline de Miles and More Frequent Traveller a été très serviable pour tenter de trouver une solution à mon changement de dernière minute.

L’enregistrement s’est effectué la veille comme cela est possible avec Kuwait Airways. Il faut toutefois bien se munir de son passeport lors de l’enregistrement.

Le jour du départ, passage de la sécurité par la ligne prioritaire et direction le salon business, à savoir l’Horizon de Swissport. Accueil chaleureux mais perplexe, « Est-ce bien nous qui sommes le salon référent pour Kuwait Airways ? » … Le nombre de passagers ne doit pas être important vu ledit accueil au salon et le remplissage de la cabine pour le vol aller mais également retour. Le salon est de bonne facture pour un matin avec tout ce qu’il faut pour nourrir sa faim, se désaltérer et se détendre (seulement deux autres personnes présentes dans ce salon).

Il est déjà temps de se rendre à la gate, cette dernière étant située aux gros porteurs dufait de l’avion utilisé régulièrement, à savoir un A340 et ses quatre réacteurs. L’embarquement s’effectue par bus, face à l’Arena, pour la trentaine de passagers pour une capacité de, sauf erreur, 272 sièges dont 24 business et 18 first. Le vol s’annonce donc très agréable avec un magnifique temps prévu.

Effectivement, je suis le seul passager en classe business pour ce que l’on pourra appeler plus tard un sightseeing/scenic flight mémorable. Décollage de la piste 05 pour longer le Lac Léman, puis virage à gauche et passage au-dessus du Lac de Gruyère et l’Ile d’Ogoz en direction du Lac de Thoune que nous survolerons également. La tresse bien chaude avec un peu de beurre bien du pays engloutie, les lacs de Zürich, Greifen et Pfäffikon sont en vue.

Je discute quelques minutes avec l’un des personnels navigants à propos d’appareils photo et je regagne mon siège pour contempler la région de Stuttgart. Cela fait presque une heure que nous volons et après une boucle et le survol du Rhein et de la ville de Mainz, nous atterrissons doucement en piste 07C à Francfort.

 

Un vol extraordinaire de par le service de très grande qualité avec une multitude de petites attentions (classiques pour un vol business mais à noter car faites avec coeur) pour un vol si court et pour ces vues magiques qui se sont succédées, perché à 10’000 mètres. Quant au prix, il défie toute concurrence de plusieurs centaines de francs sur ce segment bien précis.

 

Pour le vol retour, ce fut un peu plus « délicat ».

Contrairement au vol « aller » qui débute son routing à Genève pour le Kuwait via Francfort, le vol « retour » commence son trajet à Kuwait pour Genève via Francfort. Et le risque de retard est accru et malheureusement vécu ce jour là (1 heure).

Le check-in peut s’effectuer sur internet, mais la procédure délivre un bon pour obtenir une carte d’embarquement au guichet au moment du départ. Ledit guichet a ouvert peu de temps avant l’horaire du vol prévu et impossible de trouver une représentation Kuwait Airways dans le terminal afin d’obtenir le sésame et profiter du Salon après les contrôles au lieu d’attendre face à un check-in fermé, n’ayant pas de bagages enregistrés. Le système est certainement différent lorsque le vol quitte Francfort pour le Kuwait…

Malgré cela le personnel du guichet a été très agréable et m’a expliqué spontanément le chemin pour aller au salon qui était à l’opposé de la porte d’embarquement prévue (E8). Il s’est d’ailleurs excusé pour cet inconvénient. Ce qu’il ne savait pas encore c’est que ladite porte allait changer pour se situer à côté du Lounge (D9). N’ayant pas recontrôlé j’ai un peu marché ce jour là !

Le Salon est prévu pour pas moins de 18 compagnies, ainsi que pour bon nombre de titulaires de cartes de crédit et autres. L’entrée du salon est totalement à l’image de ce qui se trouve derrière (voir photos). A titre d’exemple, le jus d’orange sort d’un automate et est coupé au 2 tiers par de l’eau. En fait, c’est de l’eau colorée… Malheureusement l’accueil glacial n’arrange rien à l’affaire. Quelques cacahuètes avalées, je me dirige vers la mauvaise porte d’embarquement puis la bonne !

L’avion, un airbus A300 est au loin sur le tarmac et un bus nous y amènera avec environ 30 minutes de retard supplémentaires. Nous les passerons à voir le début du match Allemagne-France de la coupe du monde et même durant 5 minutes avec le Crew entier de Kuwait Airways !

Une fois dans ce bel oiseau old school de 20 ans d’âge (changement d’appareil non prévu en lieu et place de l’airbus A340), il est à nouveau temps d’attendre environ 30 minutes. Cette fois, ce fut certainement pour attendre un nouveau créneau du fait du retard initial, ainsi que pour des raisons météo (forts orages). Le soir même plusieurs vols ont été déroutés ou encore annulés à Genève.

Enfin le départ et un décollage assez court en piste 18 pour la quarantaine de passagers. A nouveau le seul passager de la classe business je profite de tout cet espace apaisant, puis déguste le dessert uniquement. Nous nous engoufrons dans les nuages et attaquons notre descente. La nuit tombe en plein jour et nous voyons sur les écrans que nous nous dirigeons vers l’Italie… (?) Nous comprenons quelques minutes plus tard que le pilote cherche à contourner de gros orages. Plus un bruit dans l’appareil et la foudre tombe à quelques mètres sur la gauche de la carlingue, que nous espérons tous très fort, plus que robuste. L’ambiance est particulière et après d’interminables minutes nous atterrissons enfin, tous rassurés et un peu blancs.

 

En conclusion, la cabine est bien entendu un peu dépassée et n’est pas aux standards actuels, mais le personnel naviguant tire tout cela vers le haut avec une une très forte sympathie. Je n’ai pas fait de comparaison de prix sur la partie long-courrier, mais en revanche sur le trajet Genève-Francfort-Genève, c’est très clairement le choix qui s’impose de loin face à la concurrence, si les horaires conviennent aux souhaits (Economy aller-retour à CHF 203.75 par exemple que ce soit pour dans 4 mois ou en dernière minute).

Kuwait Airways propose également d’autres segments courts en Europe, tel un Paris-Rome-Paris. Alors, … A refaire !

http://www.kuwaitairways.com/en/#

http://www.frankfurt-airport.com/