• Date du vol : 2015
  • Durée du vol : Environ 1 heure / Type du vol : Escapade / Numéro du vol : GA88 / Immatriculation : PK-GIF / Appareil : B777-3U3ER

L’objectif de cette journée de fin janvier était de tester la compagnie Garuda Indonesia et plus particulièrement sa first class sur la route (5e liberté) Amsterdam à Londres Gatwick. Le tout, sur un jour.

Chose faite, avec un départ aux aurores en compagnie d’Easyjet pour Amsterdam. Le transit étant de 3 heures, cela a permis quelques clichés malgré le temps maussade, depuis la terrasse panoramique de l’aéroport. Ceci, après avoir procédé au check-in au guichet Garuda Indonesia. La collaboratrice a procédé à l’enregistrement de manière rapide et efficace après un accueil chaleureux.

Ensuite, direction le tout nouveau lounge « Aspire International Lounge 41 » inauguré le 19 janvier 2015 malgré un accès encore très éloigné (déviation) durant les travaux au Terminal concerné.

Après un léger petit déjeuner, il était temps de se rendre à la porte d’embarquement à une quinzaine de minutes du salon. L’heure d’embarquement est programmée une heure avant celle du départ. L’appareil provient de Jakarta et tous les passagers sont invités à désembarquer afin de procéder au nettoyage de la cabine.

Le contrôle des rayons X se fait à la gate et cette dernière est séparée pour les passagers Business, First et Sky Priority pour un accès prioritaire. Le vol étant arrivé avec du retard, c’est donc avec un même retard que l’embarquement s’est effectué. L’employée de la gate est venue s’excuser personnellement pour ce retard et est venue me chercher lorsque l’appareil fut prêt (traitement First uniquement puisque je n’ai aucun statut dans l’alliance SkyTeam).

Et enfin l’accès à cette cabine First…

Accueil 5 étoiles du personnel de bord pour moi-même et les deux autres passagers de la cabine (pour une configuration de 8 Open Suites). Ces deux passagers effectuaient également le segment de la 5e liberté uniquement. Aucune comparaison possible avec la concurrence sur ce trajet en termes de confort/prix, que ce soit en Economy, Business ou First, les autres compagnies volant sur des avions mono-couloirs notamment.

La Cheffe de cabine s’est présentée et m’a donné diverses explications sur ce court vol qui nous attendait. Service de boissons bien entendu, grosses cacahuètes chaudes, sans oublier un oshibori et c’est déjà le décollage en piste 18L.

Toujours aussi impressionnant ce Boeing 777 à l’arrachée, d’autant plus que le vol était bien loin d’être complet.

Nous voilà au dessus des nuages pour savourer le plateau de fruits sélectionné sur internet et le vol tout court. Bercé à en oublier les quelques missions, dont celle de ne pas oublier d’aller faire quelques photos depuis la cabine Business (vide au demeurant) du réacteur gauche General Electric 90, le plus puissant des réacteurs selon Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/General_Electric_GE90).

Peu après, un stewart me remet une carte d’accès gratuite au Wi-Fi. Le temps de faire des emplettes en duty free et l’avion se présente pour un atterrissage sous la pluie de Londres.

Le bout de rêve est terminé, je ne reste pas pour le retour sur Jakarta via Amsterdam à nouveau… Afin de prendre encore un peu de matière à rêver, j’ai la chance de pouvoir aller échanger quelques instants avec les pilotes d’une très grande sympathie qui m’ont réservé un accueil sincère et très chaleureux au cockpit.

Une fois dans la passerelle, c’est un agent qui nous attend, moi et mes deux « camarades » du jour pour une escorte First Class afin de nous faire passer les contrôles passeports et douane « par les portes dérobées »… et jusqu’au métro aéroportuaire qui mène à la gare, entre autre, du Gatwick Express.

En conclusion, une expérience magique de pouvoir se faire plaisir sur une courte distance en Europe avec un si bel appareil et dans une Classe de perfection comme celle-ci.

Dur retour sur Genève en Airbus 320 de près de 18 ans d’âge (Swiss / HB-IJO). Mais le vol fût plaisant, notamment du fait d’un remplissage de l’appareil au 1/3 seulement. Ce fut également l’occasion de fouler pour la première fois le nouveau Terminal 2 de Londres Heathrow, mais sans reportage car la course fût soutenue pour ne pas louper le vol…

Bonus vidéo (Amsterdam)

https://www.garuda-indonesia.com/id/en/index.page

http://www.schiphol.nl/index_en.html