• Date du séjour : 2015
  • Durée du séjour : 2 nuits
  • Type de chambre : Chambre Premier Executive Floor avec lit King Size
  • Numéro de chambre : 925

Bel hôtel moderne situé à moins de 5 minutes de l’aéroport de Taipei Taoyuan (celui situé à l’extérieur de la ville).

Exécrable accueil vers 7H20 du matin à la réception. Après 13 heures de vol depuis l’Europe, ça fait toujours plaisir.

Le problème s’est situé au niveau de l’heure d’arrivée. Beaucoup, mais alors beaucoup trop tôt pour le réceptionniste qui fut pris de panique. Passé ce sentiment, l’arrogance a pris le dessus pour nous dire, suite à notre insistance (argument à l’appui, voir plus loin) que si nous voulions vraiment une chambre il fallait la payer 1 nuit de plus. Une nuit de plus ? Nous ne sommes donc pas dans le supplément, mais bien une nuit de plus. Insistant sérieusement, il est descendu jusqu’à une demie-nuit à charge, pensant être d’une générosité extraordinaire, mais à la condition d’attendre 08H00 pile ! Si cela n’est pas le summum de la précision.

Il est vrai que l’heure d’arrivée dans un hôtel est toujours un sujet sensible suivant l’avance, mais généralement cela se règle d’une manière ou d’une autre en fonction du statut du client, de la disponibilité durant la période, etc.

De plus et pour l’anecdote, nous avons vainement tenté de faire comprendre que notre heure de départ 2 jours plus tard serait à 4h45 du matin ayant notre vol pour Okinawa très tôt (ainsi, cela aurait compensé le fait de nous donner la chambre plus tôt, mais rien n’y a fait. Cette expérience, vécue de plus dans un hôtel d’aéroport (!) est proprement ridicule, mais ce n’est pas fini.

N’ayant pas de chambre, nous avons décidé de laisser nos bagages à l’hôtel et partir pour la ville. Nous avons donc commencé à faire le tri des affaires dont nous avions besoin au milieu du hall, tout en étant fortement énervés par la situation. Ce faisant, le réceptionniste est revenu nous voir pour nous indiquer que si nous avions besoin de nous assoir à quelque part pour attendre nous pouvions nous rendre au Lounge auquel nous avions de toute manière accès durant les deux jours.

Ainsi et une fois changés et prêts, nous nous sommes rendus au lounge pour préparer l’itinéraire du jour à l’aide d’un des ordinateurs disponibles. Et là, … le drame. La stagiaire (européenne et francophone), sur ordre de sa mentor est venue en courant (gênée quand même de l’absurdité de la situation) lorsqu’elle a vu que nous coupions une tranche de pain sec du buffet à notre fille pour la faire patienter pendant l’établissement dudit itinéraire en nous expliquant que nous n’avions pas du tout le droit de nous servir (avant d’avoir pris la chambre à 14H00) !

Et là, on se dit donc que le réceptionniste de tout à l’heure n’était pas le type unique et rigide, appliquant les procédures à la lettre. Non, le management de cet hôtel apprend les bases de l’accueil de cette manière, tout simplement. Ca laisse songeur.

Concernant la chambre, cette dernière est plutôt petite par rapport à ce que pourrait laisser penser sa dénomination (28 m2 selon le site internet de Novotel). En fait, elle n’a de Premier Executive, que l’étage et l’accès au Lounge. Il y a trois types de chambres : Standard room, Executive Floor et Suite. La dernière est à considérer si l’on souhaite plus d’espace, les deux premières étant similaires. A noter également, concernant l’emplacement des chambres Executive Floor, qu’elles offrent soit une vue dégagée sur l’aéroport, soit une vue bouchée sur l’immeuble d’en face.

La salle-de-bains comprend une douche et un WC séparé. Il y a également le système Smart Glass qui permet de rendre la vitre qui donne sur la chambre opaque ou à l’inverse, transparente.

Le room-service sert le basique et il ne faut pas s’attendre à plus. Ni bon, ni mauvais, le tout (les deux plats en photos) pour CHF 33.00. Le pain accompagnant les pâtes a été demandé en supplément et était totalement sec (des biscottes en fait!).

Nous avons foulé le tapis du Premier lounge le matin pour le petit déjeuner. Pas si mal, hormis le fait que le personnel ne cherche pas à connaître vos souhaits ou à vous proposer quoi que ce soit. Ainsi, les oeufs brouillés par exemple sont tout à fait disponibles, mais il faut aller demander si c’est le cas. Aucune indication. Tout comme si vous souhaitez réserver un taxi ou autres, on vous renvoi auprès du concierge à la réception du Hall d’entrée (!).

Quant à la vue, elle est dégagée et magnifique si l’on aime les aéroports.

Les piscines, quant à elles, sont plutôt belles et valent bien la peine d’y faire un tour si souhaité. un bassin pour la natation (eau fraîche) et un second contenant une partie jacuzzi et transats immergés avec bulles (eau chaude). La salle de sport est également de très bonne facture.

Enfin, précisons encore que l’Hôtel dispose d’un bus reliant en moins de 5 minutes l’aéroport et l’Hôtel. Ledit bus n’est vraisemblablement pas réservé aux clients, les employés s’en servant également lors de notre séjour…

En conclusion, un Hôtel bien pratique pour une nuit lors d’un transit tout en prenant bien garde de l’heure d’arrivée et qui ne propose pas (en permanence en tous cas) un service à la hauteur de ce que l’on pourrait attendre.

http://www.novoteltaipeiairport.com