Dans la série, « x jours en escapade », voici Xiamen, petite bourgade de 3,5 millions d’habitants, située en Chine, plus ou moins en face de l’Île de Taïwan.

L’occasion également de faire un saut de puce à Hong-Kong, à quelques centaines de miles nautiques en direction du Sud.

Même si aucune turbulence était au programme, accrochez-vous, petit tour en hélicoptère également au menu de cette bouffée d’oxygène en Chine !


Jour 0

Voici un bel oiseau prévu pour cette rotation Amsterdam – Xiamen, un tout récent Boeing 787, dans sa version 900.

Le départ a lieu en fin de journée, de la piste 36L et c’est donc un vol de nuit qui nous bercera pour mieux nous en mettre plein les yeux le lendemain matin avec ces vues…


Jour 1

C’est donc une évidence, le ciel est d’une clarté crystaline. L’après-midi promet de balayer d’un coup d’un seul, les premiers stéréotypes occidentaux sur une seule et unique Chine, embrumée de pollution.

Et non… L’arrivée à l’hôtel et sa vue sur la plage se fait sous les meilleurs hospices. Ce dernier n’est pas situé à l’Ouest de l’île, touristique, mais à son opposé, proche de l’aéroport, au calme.

Ni une, ni deux, nous nous engouffrons dans un taxi qui ne paie pas de mine mais qui nous déposera à la destination prévue, les gondoles de Xiamen. Nous sommes suspendus, … dans le passé !

Arrivés au sommet, c’est en toute logique que nous déambulons à travers une épaisse forêt pour nous rendre au Temple Nanputuo, bien célèbre dans le coin.

La fatigue prenant le dessus sur l’émerveillement, c’est tout naturellement que nous regagnons nos pénates.


Jour 2

Un moment de honte étant si vite passé que nous nous permettons une petite grasse matinée avant un programme chargé, effectuer le tour de l’île Gulangyu. Alors pour illustrer l’affaire, elle fait à la louche un kilomètre carré et elle forme un rond. C’est un peu le Zermatt du coin, de par son absence de véhicules motorisés ! Pour ajouter, lieu paisible, il faudrait également ajouter une pincée de mauvaise foi. Très touristique, les ferries y déversent des flots de visiteurs et de jeunes mariés pour les shootings photos plus que répandus dans la région.

Il n’en demeure pas moins que c’est une balade incontournable où nous foulons le sable, puis de gros rochers et enfin une petite grimpe pour contempler l’île de son point culminant.

Comme si le temps du ciel et le temps de la montre s’étaient synchronisés pour nous permettre de vivre le coucher de soleil dans ce lieu multiculturel et fort en histoire. Il est temps de reprendre le bateau pour 3 minutes de croisière express.

C’est encouragés par un chouïa de force supplémentaire par rapport à la veille que nous décidons d’aller fouler la très prisée rue piétonne Zhongshan. Elle est majestueuse, chic à souhait !

Les yeux encore émerveillés, nous filons à notre paisible demeure temporaire pour aller jeter ses derniers à la vision d’un show de mammifères marins sur les immeubles face à nous, à l’aide de LED ! Il faut nous croire sur parole, la photo ne donne pas le rendu probable d’une vidéo !


Jour 3

Sachant que nous ne pouvons passer plus de 72 heures sur terre, nous regagnons le plus proche aéroport pour se glisser dans l’une de ces caravelles des temps modernes qui nous permettra d’avoir une vision privilégiée de la nouvelle construction monumentale, le Pont-Tunnel reliant Hong Kong à Macao et Zhuhai. Tout simplement incroyable pour qui à la chance de connaitre un peu la région, que la réalisation de cet ouvrage. Ci-dessous, c’est en toute simplicité la transition du tunnel à droite et du pont à gauche ! Rien que ça.

C’est après une (trop) courte heure de vol que nous entamons déjà le trajet pour déposer nos affaires dans le premier resort du genre à Hong Kong.

La piscine ce sera pour plus tard, nous sommes tout de même le 31 décembre ! Direction Star Ferry, en passant par la piste aux étoiles et notamment la statue de Bruce Lee.

Les préparatifs vont bon train et nous comprenons à la vitesse de l’éclair que les feux d’artifices seront visibles, mais de très loin… Le décompte du jour de l’an est à moins 7 heures et les quais sont déjà bondés.

Impossible de se permettre une attente aussi longue, immobile. Nous prenons le Ferry pour nous rendre du côté de la grande roue et en prendre plein les mirettes.

Un tel bonheur d’être là.

Au fait, … BONNE ANNEE ! Nous sommes le 1er janvier 2018 !


Jour 4

Pas vraiment remis de toutes ces émotions, un 31 et pas n’importe lequel dans ce mythique Hong Kong, nous souhaitons rester la tête dans les nuages. Rien de mieux que des cabines à fond transparent avec vue sur l’aéroport ! Par ici, c’est Ngong Ping 360.

Le terminus de cette petite aventure donne sur le Bouddha de Tian Tan. Toujours aussi magistral, apaisant, croyants ou pas.

Hummm, et s’il était l’heure pétante de faire plaisir à notre petiote et lui faire rencontrer la petite souris et ses amis ?

Chacun ses feux d’artifices !

Repas bien mérité, petite pause culinaire. Potage Butternut, Spaghetti boeuf Wagyu et pains serviettes. Miam.


Jour 5

Les airs nous rattrapent, attrapent. Les pales tournent, nous ne nous faisons pas prier.

Enjoy !

Oui, ça devient peut-être maladif. A peine les pieds sur le plancher des vaches, que nous repartons du côté du Sky100 à 393 mètres pour une vue à 360 degrés sur Hong Kong et sur les gaufres servies !

Indéniablement le soleil se couche comme chaque soir et c’est l’opportunité de s’imprégner encore plus de cette vue mondialement connue.

Il est malheureusement temps de rentrer.


Jour 6

Ne pas passer quelques instants au Peak en étant à Hong Kong, c’est un peu comme un pain au chocolat… sans chocolat, ça n’a pas de sens.

Même s’il est déjà temps de repartir faire les bagages, aucune place pour la mélancolie, aucun intérêt. Mieux vaut consacrer ce temps précieux à amasser souvenirs, souvenirs et encore souvenirs.

Your attention please, We’re ready for boarding…


Jour 7

Avant dernier jour de cette une fois de plus, Expérience.

Au menu, balades, balades et encore balades.

La saison est à son plus bas, la plage est désertique.

La plage c’est bien, mais peut-être plutôt par meilleure météo.

Passons à la rue dédiée aux petits félins… Une vingtaine nous observe du coin de l’oeil !

Parlons un peu train, en lieu et place des avions et autres objets volants. Par ici, c’est une ligne de chemin de fer désaffectée et réhabilitée en promenade de plusieurs kilomètres. Un écrin de verdure et de briques traversant les bâtisses environnantes.

Toujours sur le même sujet. Et si nous prenions le métro juste pour le fun ? La première ligne vient d’ouvrir il y a 5 jours… Impressionnant de vivre un moment de ce type.


Jour 8

La journée va être longue, nous avons notre vol retour à quelques minutes après le carrosse se transformant en citrouille… La matinée est donc tranquille au bord de la piscine de l’hôtel, un jus à la main.

En revanche, l’après-midi est bien plus active, tant physiquement que psychologiquement puisque nous nous rendons à l’Université. Et pas n’importe laquelle.

Sans entrer dans le détail, il est certainement important de préciser quelques éléments, comme le fait qu’elle fut fondée en 1921. Bim ! Ça c’est pour les clichés occidentaux cités en préambule.

Donnons peut-être encore la devise de cette Université, l’une des meilleurs du pays. « Poursuivre l’excellence, Rechercher la perfection ». Bim !  Retiens ça ma fille !

Un tunnel de plus d’un kilomètre et de moins de deux se situe sur le campus. De très nombreuses fresques originales l’habillent de mille feux. Incroyable.

Mais toute bonne chose a une fin et cette dernière est proche puisque notre vol n’attendra pas.

Juste un créneau pour prendre un petit repas à quelques kilomètres de notre Hôtel.

Notre vol pour Amsterdam se fera de nuit avec l’excellente Compagnie Xiamen Air.

Le dernier tronçon pour Genève se fera avec un show haut en couleurs. Un ciel indécent de beauté et totalement approprié pour fêter le 90e vol de notre fille !

Merci pour la lecture et à disposition pour les questions !